Accueil du site > La JC 35 > Ce n’est pas dans les vieux bateaux qu’on trouve des idées pour la (...)

Ce n’est pas dans les vieux bateaux qu’on trouve des idées pour la jeunesse

lundi 23 mai 2011, par mjc35

François Fillon aurait soudainement l’envie de « sonder les aspirations des jeunes » et de « prendre en compte les légitimes attentes de la jeunesse ». Il serait temps ! Il a déjà raté pas mal d’occasions : la réforme des retraites faite « au nom des jeunes » mais sans jamais les avoir consultés ou écoutés lorsqu’ils sont descendus en masse dans la rue ; la réforme des universités et celle des lycées rejetée unanimement… Jusqu’à présent, Fillon et tout le gouvernement n’ont eu aucune attention pour les jeunes – fait révélateur, ils ont même purement et simplement supprimé le ministère de la Jeunesse ! –, préoccupés qu’ils étaient à briser les conquêtes sociales et à casser l’avenir de tout un peuple. À un an de la présidentielle, l’UMP se réveillerait. On pourrait essayer d’y croire si François Fillon n’avait pas commandé l’enquête à Luc Ferry. Le philosophe des salons bourgeois, le chroniqueur libéral du Figaro, ancien ministre calamiteux de l’Éducation nationale – digne prédécesseur en la matière de Luc Chatel –, voilà celui qui serait le mieux placé pour éclairer François Fillon qui ne saurait que faire pour aider les jeunes ! Sinistre blague ! Si François Fillon veut connaître les aspirations des jeunes, qu’il les écoute un peu plus que la vieille plume du Figaro ! Les jeunes demandent de la considération, de l’emploi, des nouveaux droits : c’est-à-dire tout ce que détruit François Fillon...

De jeunes-communistes.org

Répondre à cet article